Maître Coutelier depuis 1902 - Thiers
Suivez nous sur  

Ils ont du talent

Charlotte Charbonnel en résidence chez Claude Dozorme

Depuis le 14 février 2019, la coutellerie Claude Dozorme accueille en ses murs l’artiste Charlotte Charbonnel.

Charlotte Charbonnel en résidence chez Claude Dozorme

Crédit photo : Jodie Way

Ce projet s’inscrit dans le programme « Résidences en entreprise » mis en place par le ministère de la Culture en 2014 et piloté par les DRAC (Directions régionales des affaires culturelles). 15 résidences se déploient aujourd’hui dans toute la France dont 3 en région Auvergne-Rhône-Alpes et dont la vocation est de réunir structure culturelle, artiste et entreprise.
A Thiers dans le Puy-de-Dôme, c’est sous l’impulsion de Michel Prosic, ancien sous-préfet de Thiers et actuel Directeur régional de la DRAC, que ce projet a été initié entre Charlotte Charbonnel, la coutellerie Claude Dozorme et le Creux de l’enfer, centre d’art contemporain.

 

Une résidence initiée par le Creux de l’Enfer

C’est au cœur de la Vallée des Usines, le long de la Durolle, que se situe le centre d’art contemporain, Le Creux de l’enfer dirigé depuis le 8 mars dernier par Sophie Auger-Grappin. Cette dernière a immédiatement été intéressée par le projet de résidence d’artiste qui répond aux nombreux objectifs qu’elle s’est fixée : valoriser le tissu socio-économique du territoire, faire se côtoyer art contemporain et artisanat, technicité et connaissances scientifiques et enfin, faire reconnaître le site à un niveau national.

Résidence d'artiste au Creux de l'Enfer à Thiers

Crédit photo : Massimo Lenzo

La rencontre avec Claudine Dozorme l’a d’emblée confortée dans le choix de la résidence au sein de la coutellerie « Claudine a immédiatement manifesté son intérêt à accueillir Charlotte Charbonnel tout en la laissant libre de ses mouvements et de ses actes. Il faut en effet pouvoir faire confiance à l’artiste, qu’il puisse développer son propre travail sans être instrumentalisé. Pour l’artiste, il fallait trouver quelqu’un d’ouvert, de curieux et capable de travailler en collaboration car pour qu’une résidence fonctionne, il faut que les 2 parties soient dans le dialogue, qu’elles communiquent. Avec Charlotte Charbonnel, artiste protéiforme très cultivée et très curieuse, le projet s’annonçait sous les meilleurs auspices ».

 

La coutellerie, un nouveau terrain d’expérimentation pour Charlotte Charbonnel

Charlotte Charbonnel en résidence chez Claude Dozorme

Crédit photo : Jodie Way

Pour cette première résidence en entreprise, Charlotte Charbonnel sort de sa zone de confort. Habituée à créer une œuvre en partant d’une idée, elle fait ici le chemin inverse de son processus créatif.

Elle part du savoir-faire coutelier propre à la manufacture Dozorme et se confronte aux machines et aux hommes pour construire son projet. « A chacune de mes visites, chaque ouvrier prend du temps pour m’expliquer les différents matériaux et étapes de fabrication. Il y a un vrai échange, c’est ultra motivant. Aux côtés de Jérôme Ollier, l’un des ouvriers de l’atelier, j‘ai pu expérimenter la technique de guillochage et d’emboutissage. Il m’a montré les gestes et m’a guidé sur mes premières manipulations. Lui, il vit couteau, respire couteau, ça fait partie intégrante de son ADN. Il ne se rend même plus compte de l’or qu’il a entre les mains ».

 

Une cohabitation qui fait sens

Charlotte Charbonnel en résidence chez Claude Dozorme

Crédit photo : Jodie Way

Les salariés de la coutellerie deviennent dès lors les témoins privilégiés d’un processus de création qui engage un nouveau regard sur leur propre activité et doit contribuer à changer leur perception du monde de l’art.

Une magnifique opportunité pour la coutellerie Dozorme comme le souligne Claudine Dozorme « notre manufacture doit se déconnecter de ses contingences économiques. Elle doit se recentrer sur l’aspect humain. Être là pour favoriser les belles rencontres, valoriser un savoir-faire et fédérer les employés autour d’un projet artistique ambitieux ».
Une belle manière de faire rentrer l’art contemporain dans le monde souvent très cloisonné de l’entreprise.

Le 20 juin 2019, Charlotte Charbonnel exposera ses premières pistes créatives au Creux de l’enfer.

 

Qui est Charlotte Charbonnel ?

A tout juste 39 ans, Charlotte Charbonnel est une artiste inclassable. À la fois plasticienne, peintre, sculptrice mais également dessinatrice, scénographe, preneuse de son, chercheuse voire même alchimiste, cette diplômée des Beaux-Arts de Tours et des Arts Décoratifs de Paris, n’a de cesse de vouloir tisser des liens invisibles qui unissent les matières élémentaires. Son travail découle d’une recherche empirique à entrées multiples : écoute et capture de matériaux ou de phénomènes naturels, exploration des différents états de la matière, observation méticuleuse de substances insaisissables… Elle trouve ainsi dans les fluides indécis, les ondes capricieuses, les nuées, fumées, ou autres formes brumeuses, un terrain d’expérimentations illimité. Pour cette artiste urbaine qui vit et travaille à Paris, la Nature reste invariablement sa plus grande source d’inspiration. Elle y puise son énergie et sa créativité sans limite au service de ses œuvres.

Œuvre - Charlotte Charbonnel

Publié le :
Ils ont du talent posted by:Claude Dozorme Lire la suite

Le Thiers® et le Laguiole dans une vidéo signée HMWK

Baroudeur Laguiole - Couteau outdoor DozormeDepuis 1902, Claude Dozorme sublime une coutellerie toujours plus audacieuse. Issues d’un savoir-faire ancestral, modernisées et bousculées, les créations de la manufacture, entièrement créées et fabriquées artisanalement en France, sont résolument tournées vers l’avenir et l’innovation technique. C’est notamment le cas pour ses gammes de couteaux outdoor : Liner lock Le Thiers® et Le Baroudeur Laguiole. Partenaires indissociables des randonneurs et amoureux des grands espaces, ces 2 couteaux ont été spécialement étudié pour répondre à toutes les attentes et pallier tous les besoins.

Liner lock Le Thiers® - Couteau outdoor Dozorme

Aujourd’hui pour valoriser un peu plus ses couteaux de poche auprès des jeunes actifs, la manufacture familiale a souhaité les mettre en scène à travers un petit film orchestré par une jeune start up clermontoise, HMWK :

Pour Claudine Dozorme, gérante de la coutellerie, l’idée était de faire un parallèle entre le savoir-faire de la coutellerie Dozome et le caractère innovant des couteaux pour coller à la ligne directrice de la marque « la tradition modernisée ».
Pour HMWK, il n’était pas question de communiquer de façon brute et évidente sur les couteaux mais plutôt se tourner vers une présentation plus subtile qui valoriserait les valeurs de la manufacture : qualité, partage et confiance.
Blanche, l’un des gérants de la société audiovisuelle et réalisateur, nous explique le principe créatif : « Lors de ce projet, nous avons souhaité à la fois ancrer la marque sur un territoire, dans un passé et dans des valeurs. Ainsi le couteau nous est apparu comme le prolongement du bras, l’outil qui fait sens, qui assure, celui que l’on a en toutes circonstances, même les plus atypiques. L’escalade nous a naturellement semblé être le sujet idéal pour déplacer le « message produit », tout en gardant les idées défendues au travers des couteaux Claude Dozorme. Ce fut pour nous la possibilité d’éviter quelques lieux communs pour mettre en avant l’utilisation et l’utilisateur des couteaux Claude Dozorme. ».

Le résultat ? Un clip bluffant à l’esthétique dès plus soignées mêlant images intérieures et extérieures tournées entre atelier de fabrication à Thiers et massif du Sancy.
La marque Claude Dozorme ? Plus que jamais dans l’air du temps !

Publié le :
Ils ont du talent posted by:Claude Dozorme Lire la suite

Le Thiers® by Thomas Bastide

Fidèle à sa ligne directrice mêlant création et innovation, la manufacture Claude Dozorme collabore régulièrement avec des personnalités emblématiques ou avec des designers reconnus.

C’est le cas de Thomas Bastide, célèbre designer pour Baccarat entre autres, qui a imaginé pour la coutellerie familiale thiernoise deux magnifiques créations sur la base du couteau Le Thiers® : L’Âme et le Shadow.

 

Le Shadow by Thomas Bastide

Le Shadow by Thomas Bastide

Le Shadow by Thomas Bastide

Couteau singulier et atypique, Le Shadow est le premier couteau de table au manche asymétrique et incliné. Cette inclinaison du manche permet donc à la lame de ne plus être en contact avec la nappe. Un objet original à la fois des plus esthétiques et ultra pratique ! Par ailleurs, son manche plus épais d’un côté que de l’autre rend sa préhension excessivement agréable et totalement ambidextre. Sans oublier que son acier très haut de gamme lui apporte un tranchant lisse permettant un réaffutage aisé.

Le Shadow est plébiscité par les grands noms de la cuisine française et orne fièrement les plus belles tables comme celles du chef étoilé et Meilleur Ouvrier de France, Jacques Decoret dans son restaurant éponyme situé à Vichy.

L’Âme by Thomas Bastide

L’Âme by Thomas Bastide

L’Âme by Thomas Bastide

Pour Thomas Bastide, l’âme d’un couteau réside dans sa lame. En partant de ce postulat, il a magnifié cette lame en la déshabillant d’un côté du couteau. Ainsi mise à nue, la lame se révèle toute en splendeur et sobriété et se joue des apparences avec son manche asymétrique qui lui permet de tenir en équilibre sur le côté droit et ainsi ne touche pas la nappe.

 

Mais qui est Thomas Bastide ?

portrait-thomas-bastide-dozorme

Né en 1954 à Biarritz, Thomas Bastide vit et grandit à Paris où il intègre l’école Supérieure des Arts Graphiques (Penninghen) avant de se diriger vers le design industriel à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art. Créateur pour Baccarat depuis 1981, son talent et sa passion l’amènent à œuvrer pour d’autres grands noms du luxe : Hennessy, Christofle, Ercuis, Odiot, Hermès et bien d’autres.

Pour sa première collaboration avec la coutellerie française Claude Dozorme, Thomas Bastide a laissé parler son cœur et sa créativité en proposant L’Âme et le Shadow, deux somptueuses créations originales et subtiles. Dernièrement, le designer a imaginé un tout nouvelle gamme de couteaux de cuisine baptisée Flat Cut dont on vous parlera prochainement…

En attendant, si vous aussi vous souhaitez sublimer votre table avec les créations Le Thiers® by Thomas Bastide, n’hésitez pas à consulter notre boutique en ligne.

Publié le :
Ils ont du talent posted by:Claude Dozorme Lire la suite
  • Claude Dozorme

  • Contact

      Address
    Z.A. Racine | Quartier Fontane
    63650 La Monnerie - Le Montel
    France

       +33 (0) 4 73 51 41 06
       +33 (0) 4 73 51 48 51

Suivez-nous :