Maître Coutelier depuis 1902 - Thiers
Suivez nous sur  

Laguiole

La forme du Laguiole

Contrairement aux idées reçues, le Laguiole n’est pas une marque déposée de couteau mais un nom de village aveyronnais qui a donné son nom à une forme de couteau.

La première forme du couteau Laguiole de poche sophistiquée apparait en 1829 sous les doigts habiles de Jean-Pierre Calmels, forgeron de Laguiole. Il s’inspire alors de la rencontre de 2 cultures : les paysans de l’Aubrac, qui à l’approche de la saison froide, partaient louer leurs bras en Catalogne. De retour au pays, ils tiraient de leur poche la fine Navaja d’Espagne objet de convoitise et d’inspiration. Or le couteau qu’utilisaient habituellement ces paysans, était une lame fixe, rivée sur un morceau de hêtre plus ou moins travaillé baptisée « Capuchadou ».

Au fil des ans, Jean-Pierre Calmels agrémente son couteau en lui ajoutant un poinçon (utilisé par les bergers pour percer la panse des bovins) puis un tire-bouchon. Le fameux limonadier des bistrotiers aveyronnais venait de naitre… Entre 1850 et 1860, la forme actuelle du couteau de Laguiole apparaît et s’affine progressivement. La lame devient de forme yatagan, le manche épouse une courbe élégante.

Aujourd’hui, facilement reconnaissable à sa forme courbée et sa petite abeille, le Laguiole est devenu un objet prestigieux de la coutellerie française fabriqué principalement à Thiers, capitale mondiale de la coutellerie. En effet, 80% des Laguioles fabriqués en France, le sont à Thiers depuis des siècles.

Claude Dozorme fut d’ailleurs le premier coutelier à créer le laguiole non fermant pour les tables, à l’aube des années 80. Depuis, la manufacture familiale n’a eu de cesse de faire évoluer sa gamme de Laguiole. En couteaux de poche ou couteux de table, habillés de bois, corne, nacre, galuchat, molaires de mammouth fossilisées, cuir naturel ou encore d’incrustations de cristaux Swarovski, les Laguiole Claude Dozorme sont indéniablement le reflet de la tradition modernisée, chère à la manufacture familiale installée à Thiers depuis 1902.