Maître Coutelier depuis 1902 - Thiers
Suivez nous sur  

Design

Un design affirmé, des partenariats éclectiques

Studio M/M (Paris) pour les établissements Thierry et Gilbert Costes

Derrière M/M (Paris), studio graphique de renom crée en 1992, se cache Michaël Amzalag et Mathias Augustyniak, graphistes de génie, directeurs artistiques, auteurs de campagne de pub et réalisateurs de clip vidéo. Ces 2 artistes touche-à-tout ont collaboré avec les plus grands : de Balenciaga à Louis Vuitton via Madonna, Björk ou encore Vanessa Paradis.

Dernier-né de la gamme des couteaux fabriqués par la manufacture Dozorme : le BeauM/Marly., dessiné par le Studio M/M (Paris).

Imaginé par Thierry Costes pour son dernier établissement parisien, le Café Français, designé par le studio M/M et manufacturé par la coutellerie Dozorme, le BeauM/Marly est la concrétisation d’un projet tripartite.

Pour coller à l’univers du Café Français, nouveau lieu alliant classicisme à la française et densité graphique extrême, le studio M/M (Paris) a pensé le couteau de table BeauM/Marly comme un objet ultra design et symétrique reprenant les codes couleur de l’établissement.

Le BeauM/Marly a été ensuite décliné en couteau de poche aux lignes graphiques , colorées et transparentes.

 

beaumarly_assiette_vertical

Thomas Bastide

Né en 1954 à Biarritz, Thomas Bastide vit et grandit à Paris où il intègre l’école Supérieure des Arts Graphiques (Penninghen) avant de se diriger vers le design industriel à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art. Créateur pour Baccarat depuis 1981, son talent et sa passion l’amènent à oeuvrer pour d’autres grands noms du luxe : Hennessy, Christofle, Ercuis, Odiot, Hermès et bien d’autres.

Pour sa première collaboration avec le coutelier français Claude Dozorme, Thomas Bastide a laissé parler son coeur et sa créativité en proposant L’Âme et le Shadow, deux somptueuses créations originales et subtiles par des couteaux de table.

 

L’âme by Thomas Bastide
Pour Thomas Bastide, l’âme d’un couteau réside dans sa lame. En partant de ce postulat, il a magnifié cette lame en la déshabillant d’un côté du couteau. Ainsi mise à nue, la lame se révèle toute en splendeur et sobriété et se joue des apparences avec son manche asymétrique qui lui permet de tenir en équilibre sur le côté droit.

Thomas-Bastide

The Shadow by Thomas Bastide
Premier couteau de table au manche asymétrique et incliné, le Shadow est un couteau singulier et atypique dont l’inclinaison du manche permet à la lame de ne plus être en contact avec la nappe. Le manche plus épais d’un côté que de l’autre rend sa préhension excessivement agréable et totalement ambidextre.

Le Flat Cut
Fort du succès rencontré par l’Ame et le Shadow, la collaboration s’est poursuivi avec des couteaux de cuisine : le Flat Cut. 
L’originalité de ce nouveau couteau de cuisine réside dans sa forme asymétrique et l’inclinaison de son manche. La lame est mise en valeur. L’objet devient simple et pur. Le manche, plus épais d’un côté, rend sa prise en main excessivement confortable.

GÉRARD DEPARDIEU

Gérard Depardieu

Gérard Depardieu

Monstre sacré du cinéma français, épicurien devant l’éternel et vigneron passionné, Gérard Depardieu souhaitait un sommelier sans levier mais possédant une véritable lame de couteau de poche avec une bonne prise en main : le sommelier Capucin était né…

Avec sa mèche conique permettant d’ouvrir délicatement les plus vieilles bouteilles sans en abîmer ni briser les bouchons, son axe de réglage et son manche travaillé minutieusement à partir d’essences naturelles, le sommelier capucin est un véritable objet de collection qui a demandé des heures de travail minutieux pour être monté, ajusté, poli, façonné et affuté à la main dans les ateliers de la marque.

Chaque lame porte en outre la mention « Bon appétit et santé ! » dédicacée de la main de cet artiste passionné.

RÉGIS DHO

Régis Dho

Régis Dho

Tantôt artiste-peintre, designer ou encore styliste, Régis Dho porte sur le monde un regard poétique où se mêlent motifs, matières, couleurs et formes. Grand spécialiste des Arts de la Table et fin gastronome, il a travaillé pour les plus grands noms de la cuisine ou de la maison. Ce touche-à-tout de génie a saupoudré un soupçon de son univers en réinterprétant un classique des couteaux Dozorme, le Liner. En habillant les couteaux d’un motif tweed, pied de poule ou prince de Galles, il a bousculé les codes de la coutellerie traditionnelle et insufflé une touche fashion à cette gamme de couteaux. Et pour accentuer un peu plus le côté ultra design et masculin de cet objet collector, les liners arborent un revêtement noir de type Teflon.

Habiller la lame du couteau de poche, un luxe très masculin à l’instar des grands d’Espagne et leurs lames de Tolède. Aujourd’hui plus discret, il passe inaperçu et se confond avec nos tweeds, pied de poule et prince de Galles. Tailler un costard pour ce couteau collector, telle était mon intention : un paradoxe.

Régis Dho